Et si nous pouvions enfin résoudre la complexe équation des données

Un plaidoyer pour des standards universels garantissant la santé des données

Par Christal Bemont, CEO de Talend

Nous vivons dans un monde de données

Les entreprises, tous secteurs confondus, sont totalement dépendantes de leurs données et elles s’y intéressent toutes. Avant même l’arrivée de la Covid-19, de nombreuses organisations avaient déjà entamé cette transformation. Lorsque nous nous sommes retrouvés face à une pandémie mondiale, la nécessité de se transformer est devenue encore plus urgente.

Mais même si les entreprises veulent et doivent devenir orientées données, elles n’y parviennent pas encore très bien. Des études montrent que près de 70 % des entreprises déclarent ne pas avoir créé une organisation orientée données et que plus de la moitié d’entre elles ne traitent pas encore les données comme un actif de l’entreprise. Les organisations savent que la voie de l’avenir passe par l’utilisation des données. Alors pourquoi l’utilisation des données est-elle donc si difficile ?

Une approche parcellaire inefficace

Le marché de la gestion des données, dont la valeur est estimée à environ 130 milliards de dollars, est en plein essor et nous comprenons bien pourquoi. Ces solutions sont devenues très efficaces pour déplacer et stocker davantage de données. Mais lorsque les données sont déplacées et stockées sans autre considération, elles deviennent essentiellement une décharge numérique d’informations.

Prenons le pouls de nos données

La gestion des données doit être un système actif et intentionnel qui permet à l’entreprise de mieux comprendre ses données – leur fiabilité, les risques qu’elles présentent et la possibilité qu’elles offrent de créer de la valeur pour l’entreprise. Les solutions utilisées pour gérer les données doivent vous fournir les connaissances qui vous aideront à rendre votre organisation plus intelligente, plus agile et plus efficace tout en évitant les risques.

Chaque entreprise peut le faire grâce à un concept appelé « santé des données ».

La santé des données est la vision de Talend pour un système holistique de mesures préventives, de traitements efficaces et d’une culture collaborative pour gérer activement le bien-être des informations de l’entreprise :

  • Mesures préventives : identifier et résoudre de manière préventive les défis liés aux données.
  • Traitements efficaces : améliorer systématiquement la fiabilité des données et réduire les risques.
  • Culture collaborative : établir une discipline organisationnelle autour de l’entretien et de la maintenance des données.

 

L’ensemble de ces domaines d’intervention est supervisé par un système complet de surveillance et de rapports proactifs permettant d’indiquer le degré de bien-être de vos données. La combinaison des technologies et des pratiques culturelles qui forment ce système sera unique à chaque organisation, mais les normes appliquées seront universelles.

Une vision pour un meilleur futur

Nous pensons qu’un jour, dans un avenir pas trop lointain, nous regarderons en arrière et nous nous demanderons comment nous avons pu fonctionner au sein des organisations ou dans la société en général, sans un moyen quantifiable de mesurer la fiabilité, le risque et le rendement d’un actif si essentiel à notre réussite.

En 2019, Vyaire Medical, une entreprise mondiale de soins respiratoires, a donné le coup d’envoi d’une initiative de transformation numérique. Comme beaucoup d’entreprises, leur infrastructure de données était un patchwork de solutions ponctuelles et de structures inefficaces, ce qui signifie que les employés devaient collecter des données sur l’emplacement des pièces, la production, l’efficacité des usines, depuis chaque source possible. « Il y avait tellement d’éléments de conception, de haut en bas, qui n’ont jamais été pensés pour s’adapter aux chiffres auxquels nous devions nous adapter », a déclaré Ed Rybicki, directeur groupe de l’information de Vyaire. « Nous devions donc vraiment repenser l’ensemble ».

« Repenser l’ensemble du système » signifiait prendre des décisions clés en matière d’infrastructure : passer au cloud plutôt que de rester sur une infrastructure on-premise, créer un référentiel de données centralisé auquel tout le monde dans l’entreprise peut accéder, et instaurer des normes de qualité. En bref, ils ont décidé de garantir des données saines à tous ceux qui en ont besoin pour l’analyse et la prise de décision.

En 2020, avec l’arrivée de la pandémie de la Covid-19, la demande en ventilateurs a explosé.
« Nous avons dû reproduire un processus de fabrication hautement personnalisé pour cette gamme de ventilateurs », a expliqué Ed Rybicki. « C’était probablement 20 fois plus que ce qui avait été fait auparavant, le tout en 6 ou 7 mois. Nous avons pu mettre à l’échelle ces anciens systèmes et contribuer à sauver des vies ».

Parce qu’ils ont délibérément investi dans la santé de leurs données, Vyaire a obtenu une clarté totale sur l’ensemble de ses opérations, de l’usine à la salle du conseil d’administration. Ils ont pu répondre à l’appel d’une vie et faire faire à ce moment.

Personne ne devrait jamais avoir à prendre des décisions sur la base d’informations qu’il ne peut trouver, voir ou comprendre. L’objectif ultime de la création d’une routine de santé des données n’est pas seulement d’établir la confiance, mais d’obtenir une visibilité totale de vos données, et donc une réelle quantification de la valeur. Nous pensons qu’une fois que vous aurez établi les bases de la santé des données de votre entreprise, vous ne pourrez plus imaginer la vie sans elles.

 

Leave a Reply