Inscrivez-vous à la Newsletter pour ne rien perdre de l'événement

Tableau : 2020 sera l’année de l’entreprise data driven !

Vélina Coubes, Directrice du Marketing EMEA pour Tableau, sera présente, aux côtés de ses équipes, lors du Salon Big Data Paris 2020 qui se tiendra les 9 et 10 mars prochain au Palais des congrès. Dans un contexte où la donnée est de plus en plus stratégique, Velina Coubes nous en dit plus sur la marche à suivre pour devenir une entreprise data driven !

Comment a évolué la place de la donnée au sein des entreprises ?

VC : L’analyse de la data est devenue un corollaire essentiel de la prise de décision stratégique. En 2020, pour devenir data driven – c’est à dire gouvernées par la donnée – les entreprises doivent passer par trois étapes clés : mettre la donnée au service de la croissance du business avec l’approche « Data as a Service », instiller une « culture de la donnée » et enfin, capitaliser sur des solutions intégrant l’IA pour accélérer le traitement de l’information et détecter les opportunités business.

Par où commencer pour avancer dans la bonne direction ?

VC : la première phase consiste à mettre la donnée au service du business avec l’approche « Data as a Service ». La croissance du volume d’informations disponibles a transformé les entreprises en « data companies ». Leur prochain défi consiste à devenir des entreprises « data driven » : finis les silos… la donnée devient l’affaire de tous ! Elle est centralisée, accessible, gouvernée de manière responsable et les décideurs peuvent s’appuyer sur elle pour générer de nouvelles sources de revenus, notamment en proposant de nouveaux services à leurs clients.  Grâce à l’Intelligence Artificielle et au Machine Learning, les nouvelles solutions de data analytics accélèrent considérablement le traitement de l’information. Il est désormais possible d’appréhender des volumes de données gigantesques et d’identifier, en temps réel, des liens ou des opportunités business non détectables par l’humain.

La deuxième étape évoque la notion de démocratisation de l’accès aux informations ?

VC : oui, il s’agit d’instiller une « culture de la donnée ». Devenir data driven passe par un ensemble d’étapes très précises et nécessite un engagement fort. D’ailleurs – alors qu’elles investissent des milliards dans ce type de projets analytiques de grande ampleur – seules 8% des entreprises seulement réussissent à en retirer de la valeur[1]. Pour réussir, il est essentiel de mettre en place une culture de la data à chaque strate de l’organisation. Cette approche se définit par un ensemble de normes, de croyances et de valeurs qui encouragent chaque collaborateur à utiliser les données afin de détecter les opportunités qui vont changer la donne pour son organisation. Les dirigeants de l’organisation doivent exprimer leur ferme volonté de changer leur attitude et leurs façons de faire concernant les données et partager cette intention forte avec leurs collaborateurs.

Cette « culture de la donnée » passe également par des actions volontaristes ?

Absolument ! L’étape suivante vise à passer à l’action en mettant en place un groupe de personnes motivées et sensibilisées à cet enjeu. Elles vont se comporter un peu comme des ambassadeurs ou « super-utilisateurs ». Cette équipe va s’attacher à valoriser, pratiquer et encourager l’utilisation de la data au sein de l’entreprise pour améliorer les processus, la prise de décision et au final en retirer des bénéfices pour l’ensemble de l’organisation. Quand chacun est encouragé à accéder aux données et à utiliser pleinement l’analytique pour en retirer le meilleur et détecter des opportunités business, l’entreprise peut alors considérer qu’elle a réussi la mise en place d’une culture de la data.

[1] https://www.mckinsey.com/business-functions/mckinsey-analytics/our-insights/breaking-away-the-secrets-to-scaling-analytics

En quoi l’Intelligence Artificielle et le Machine Learning jouent-ils un rôle clé ?

L’entreprise data driven capitalise sur les toutes dernières technologies. La démocratisation de l’Intelligence Artificielle et du Machine Learning, désormais embarqués dans les outils d’analyse de données, propulsent ces derniers à un niveau jamais atteint auparavant. Experts ou non experts, les décideurs au sein des entreprises disposent désormais d’outils leur permettant de « lire » rapidement et facilement les données. Ils peuvent les manipuler, les analyser et les visualiser, quel que soit le volume et le format, accélérant ainsi la prise de décision. Aujourd’hui, grâce au NLP (Natural Language Processing), certaines plateformes d’analyses de données sont utilisables en langage naturel, c’est-à-dire en posant simplement une question, comme dans Google. Le collaborateur reçoit ainsi des centaines, voire des milliers de tableaux de données en quelques secondes, assortis de graphiques et de data visualisations si nécessaire. Des occurrences potentielles sont ainsi accessibles, sans avoir à se confronter à l’énorme quantité d’options disponibles pour les filtrer.

Comment avez-vous prévu d’animer votre stand durant le salon Big Data Paris 2020 ?

VC : il était primordial pour nous d’être présent lors de ce temps fort. Tout au long de l’événement, des démonstrations se dérouleront sur notre stand et des ateliers seront animés par Tableau.

C’est parce que le terrain est important pour nous que nous nous efforçons d’être au plus près de nos clients.

Intéressé ? Inscrivez-vous dès maintenant et venez nous rencontrer sur le stand A57 !

 

 

Leave a Reply