Développer les compétences data : une urgence pour le bien-être de vos salariés

Par Valérie Soubiran – Directrice Marketing France, Middle East & Africa – Qlik

Les entreprises ont compris la valeur de leurs données. La plupart ont mis des tableaux de bord entre les mains de leurs managers pour qu’ils puissent s’appuyer sur la donnée afin de prendre des décisions éclairées, et ils adoptent maintenant la BI en libre-service pour donner accès à la donnée au plus grand nombre.

Mais le constat est clair : peu d’employés se sentent tout à fait à l’aise avec la donnée et beaucoup avouent ne pas avoir les compétences suffisantes pour en tirer pleinement profit.

Plus inquiétant : une récente étude menée au niveau mondial montre que ce manque de compétences data a des conséquences directes sur le stress des employés, ce qui entraîne des pertes financières directes pour l’entreprise. Ne serait-il pas temps de développer la Data Literacy ?

La Data Literacy, qu’est-ce que c’est ?

La data est devenue le langage universel de notre 4e révolution industrielle. Pourtant, la capacité à lire, analyser, communiquer et argumenter avec les données n’est pas une compétence que l’on enseigne à l’école. Cette Data Literacy (datalphabétisation en français) a été mesurée il y a 2 ans, et les résultats étaient édifiants : seuls 24% des professionnels interrogés se disaient « data literate ».

A la suite de ce constat, Qlik s’est associé avec plusieurs partenaires pour créer The Data Literacy Project, qui a pour mission de :

  • Inciter les grandes entreprises à travers le monde à faire de la Data Literacy un impératif
  • Créer un écosystème de ressources éducatives accessible et complet au niveau mondial dans le domaine de la Data Literacy
  • Aider les établissements scolaires à intégrer la Data Literacy dans leur programme.

Un des projets menés par le Data Literacy Project a été de quantifier l’impact de la data literacy sur les résultats financiers de l’entreprise, en créant le Data Literacy Index. Ce modèle rigoureux classe les entreprises en fonction de leur score de Data Literacy et le met en relation avec leurs performances. C’est grâce à ces recherches que le constat suivant a été fait : les entreprises qui enregistrent les scores les plus élevés de Data Literacy parviennent à augmenter leur valeur significativement.

Cette prise de conscience a mené certaines entreprises à lancer des programmes pour démocratiser l’accès à la donnée en s’occupant en premier lieu des compétences des salariés. Mais ce mouvement de fond ne fait que débuter, et beaucoup s’interrogent sur les méthodes et outils.

Des conséquences directes pour les salariés… et leur entreprise

Suite à ces constats sur les entreprises, il était important de se positionner du côté du salarié et de comprendre les conséquences directes que ce manque de compétences data avait pour eux. Qlik et Accenture, partenaires du Data Literacy Project, se sont donc associés fin 2019 pour mener une étude dont les résultats se sont révélés édifiants :

  • 36% des employés interrogés disent chercher une alternative pour accomplir une tâche sans utiliser de données
  • 61% affirment que la surcharge de données contribue au stress sur leur lieu de travail
  • En conséquence, les entreprises perdent en moyenne 5 jours par employé et par an à cause de la procrastination et du stress engendré par les questions relatives aux données et aux technologies associées
  • En France, cette perte se chiffrerait à 9,8 Mds d’euros.

La bonne nouvelle, c’est que les employés sont conscients de l’intérêt de la donnée : ceux qui se déclarent « data literate » sont 50% plus nombreux à affirmer qu’ils prennent de meilleures décisions grâce à la donnée, et qu’une réelle confiance leur est accordée pour cela. Par ailleurs, plus du tiers (37%) des employés pensent qu’une formation en Data Literacy pourrait les rendre plus productifs.

Découvrez la Data Literacy as a Service

Face à ces constats et à la prise de conscience de ses clients, Qlik a mené une réflexion pour définir une offre susceptible de répondre aux différents enjeux de l’apprentissage de la data, en combinant l’humain, la technologie et les processus.

Cette offre de service est la première à être proposée en mode SaaS, sur abonnement, et comporte de nouveaux services de formation, de conseil et de gestion du changement, accompagnés par une équipe d’experts spécialisés et plébiscités dans le domaine de l’analyse et de la science des données.

Avec son offre Data Literacy as a Service, Qlik a pour ambition d’aider les entreprises à réussir la révolution des données, en permettant aux employés de devenir plus confiants et à l’aise dans l’utilisation des données.

Pour reprendre l’illustration de Jordan Morrow, Global Head of Data Literacy chez Qlik et membre du comité consultatif du Data Literacy Project : « attendre des employés qu’ils travaillent avec des données sans leur fournir la formation adéquate et les outils appropriés, c’est comme aller à la pêche sans canne et sans appâts : vous les avez peut-être amenés au bord de l’eau mais ils n’ont rien pour attraper les poissons ».

Et vous, êtes-vous prêt à aider vos employés à pêcher les bonnes données ?

Leave a Reply