Les 5 mythes des base de données NoSQL

Par Jonathan Lacefield, Director of Customer Experience and Graph Solutions at DataStax,

Aujourd’hui, les entreprises à forte croissance utilisent de plus en plus d’applications cloud ce qui engendre des problématiques de données préoccupantes. Les exigences en matière d’applications et de data center de grands acteurs Internet, comme Amazon, Facebook et Google, ont rapidement dépassé les systèmes de gestion de base de données relationnelle (SGBDR) sur lesquels de nombreuses applications étaient auparavant fondées. Il est soudainement devenu nécessaire de disposer de nouveaux modèles de données plus flexibles prenant en charge les méthodologies de développement agiles et capables de gérer des volumes de données beaucoup plus importants. C’est alors que NoSQL est entré en jeu. A ce jour, de nombreuses entreprises ne savent toujours pas que NoSQL est une solution de base de données viable pour leur entreprise.

Voici les cinq principaux mythes sur les bases de données NoSQL:

1. NoSQL N’est Pas Sécurisé

La sécurité des données reste une priorité absolue. L’un des mythes concernant les bases de données NoSQL est qu’elles ne fournissent pas le niveau de sécurité nécessaire dans un environnement de production d’entreprise, alors que les plates-formes de données NoSQL offrent une sécurité via plusieurs niveaux de cryptage. Elles disposent également de fonctionnalités de gestion des autorisations, d’une authentification interne, et même de fonctionnalités d’audit de données grâce auxquelles vous pouvez configurer des traçabilités données permettant de comprendre quels événements se sont produits sur un nœud ou un cluster particulier.

2. NoSQL n’est Pas Fiable

Les bases de données NoSQL sont conçues pour avoir une disponibilité continue, la fiabilité n’est donc jamais un problème. Elles gèrent non seulement les données à haute vitesse, y compris les données structurées et semi-structurées, mais peuvent également offrir une disponibilité constante grâce à la redondance des données et des fonctions. Les bases de données NoSQL sont également conçues pour ne pas avoir de point de défaillance unique, il n’y a donc pas à se soucier des temps d’arrêt.

3. NoSQL n’est Pas Evolutif

Cette idée fausse est courante et il est important de noter que même si les bases de données relationnelles peuvent évoluer, elles ne peuvent évoluer que pour améliorer les performances. Alors que les bases de données NoSQL peuvent être étendues, ce qui leur permet de gérer de grandes quantités de données ainsi que des milliers d’utilisateurs / opérations simultanés par seconde sur plusieurs data centers.  Pour augmenter la capacité, c’est très simple,  il suffit d’ajouter de nouveaux nœuds à un cluster existant, et ce sans arrêt des systèmes de production.

4. NoSQL n’est Pas Utilisable

Certains pensent que les bases de données NoSQL ne peuvent pas être utilisées de manière significative dans leur organisation. Cependant, l’un des principaux avantages d’une base de données NoSQL avec une architecture distribuée, est qu’elle fournit un cadre solide pour l’exécution d’analyses directement sur la plate-forme. Cela signifie que les membres de l’organisation concernée peuvent exécuter des analyses en temps réel et par lots sur des données en vue d’effectuer des analyses rapides et efficaces. Il est également facile d’obtenir des données de diagnostic approfondies sur le fonctionnement d’un cluster donné et de le configurer pour ne fournir que des données sur certains métriques de performance.

5. NoSQL n’est Pas Prêt Pour Les Applications sérieuses

Alors que les bases de données relationnelles sont conçues pour gérer des applications centralisées pouvant gérer de nombreux processus transactionnels sophistiqués, les bases de données NoSQL sont bien meilleures pour la prise en charge des applications cloud et hybrides distribuées. Alors que de plus en plus d’organisations adoptent  une stratégie de multi-cloud et de cloud hybride, les bases de données NoSQL offrent de nombreux avantages aux entreprises confrontées à des exigences de gestion des données en croissance rapide.

Les bases de données NoSQL ne sont pas conçues pour toutes les entreprises. De nombreuses entreprises peuvent très bien combiner bases de données relationnelles et bases de données NoSQL pour répondre à leurs besoins en matière de gestion des données. Cependant, au fur et à mesure que les entreprises optent pour le cloud hybride, il devient résolument impératif de disposer d’une base de données rapide, sécurisée, flexible et permanente. Il est désormais temps de tirer parti d’une base de données NoSQL.

Leave a Reply