Exploiter efficacement les données grâce au traitement du langage naturel

Devenir axé sur les données est le nouveau mantra de toutes les grandes sociétés. Ayant rapidement pris conscience que les données n’ont de réelle valeur ajoutée que si elles sont correctement exploitées, leur veritable défi consiste désormais à les rendre accesibles et intelligibles au plus grand nombre.

Le nouvel essor de la PNL

En s’intéressant aux technologies de demain, le traitement du langage naturel (PNL) n’est peut-être pas la première chose qui vient à l’esprit, car il ne s’agit en aucun cas d’un nouveau concept. La PNL, est un sous-domaine de l’informatique, de l’ingénierie de l’information et de l’intelligence artificielle, qui s’intéresse aux interactions entre ordinateurs et langages humains (naturels) et en particulier à la façon de programmer des ordinateurs pour traiter et analyser de grandes quantités de données en langage naturel. Les premières expériences de traitement automatique du langage naturel ont été initiées dans les années 50, avec le test de Turing. Aujourd’hui, la PNL connaît à  nouvel essor. Les développements dans les disciplines connexes de l’apprentissage automatique et de l’IA stimulent son utilisation avec des ensembles de données de plus en plus nombreux.

Des données accessibles pour tous les collaborateurs

Lorsqu’on analyse les entreprises les plus performantes sur le marché, il s’avère que ce sont celles qui utilisent au mieux leurs données. Elles sont ainsi capables d’anticiper les souhaits des clients, d’utiliser des processus plus efficaces ou découvrir des opportunités sur le marché et à fortiori améliorer leur compétitivité.

Afin de pouvoir exploiter efficacement les données, les entreprises doivent donner aux employés les moyens de les comprendre. Il s’agit non seulement d’éduquer les collaborateurs mais également de les outillers correctement. En leur fournissant un support efficace, le nombre de personnes capables de «lire» (manipuler, analyser et visualiser) des données, de manière à leur permettre de prendre des decisions, augmente de façon exponentielle. Le but n’étant pas de faire de chacun un scientifique, embaucher des spécialistes des données sera toujours nécessaire pour effectuer des missions techniques.

Exploiter les données aisément grâce à la PNL

En étant capable de parcourir des centaines, voire des milliers de tableaux de données en quelques secondes, La PNL permet de trouver des occurrences potentielles correspondant aux expressions humaines. En tant que tel, le traitement automatique du langage permet aux collaborateurs d’exploiter des données sans avoir à se confronter à l’énorme quantité d’options disponibles pour les filtrer. Les nouvelles techniques d’IA permettent d’aller plus loin grâce à la PNL. Par exemple, en recherchant le « prix moyen du gaz par region » dans un système d’analyse basé sur la PNL, ce dernier ne recherche pas seulement les prix du gaz, il procédera également à une agrégation par région.

Les limites de la PNL

La PNL est capable d’interpréter le langage et résoudre des ambiguïtés lorsque les données sont suffisamment clairs. Lorsque l’utilisateur effectue une recherche d’un terme précis, la réponse est présentée de manière extrêmement pertinente en extrayant les éléments appropriés des tables et variables les plus appropriés. La PNL est donc très utile pour extraire des informations contextualisées. Mais ce n’est pas le meilleur outil lorsque l’utilisateur est incapable de formuler une question precise et préfère choisir parmi une liste d’options. La PNL n’est pas non plus très efficace pour résoudre une requête quand il existe de nombreuses options d’interprétation dont il n’avait jamais eu connaissance auparavant.

Adopter une culture de la donnée

Pour les entreprises qui souhaitent commencer à faire parler leurs données, l’étape la plus importante consiste à adopter une culture de la donnée. Dans ce cadre, il est important de prêter attention aux besoins et aux désirs des collaborateurs. Comme avec beaucoup d’autres implémentations, commencer par une petite équipe puis développer plus largement est la meilleure approche. Il s’agit ainsi d’exposer l’équipe aux nouvelles façons d’accéder aux données en leur fournissant des outils pour les explorer et poser des questions. Il est primordial de faire prendre conscience aux collaborateurs de la communauté mondiale grandissante d’utilisateurs de données, qui partagent leurs savoirs au plus grand nombre.

C’est un véritable enjeu d’acculturation auquel sont confrontées les entreprises qui doivent rendre les données accessibles et intelligibles au plus grand nombre. Les nouvelles techniques d’intelligence artificielle permettent d’aller plus loin grâce à la PNL permettant aux collaborateurs d’exploiter des données de façon simplifiée.

 

 

Leave a Reply